NL FR
À la pêche aux leads

Vos meilleurs contenus,
vous les cachez derrière
une inscription obligatoire ?

Bravo, vous venez de terminer un remarquable e-book. Vous le publiez, mais vous obligez vos visiteurs à s’inscrire avant de pouvoir le consulter. Normal, on fait toujours comme ça pour générer des leads, non ? Pas si sûr…

Eendje
Eendje
Eendje

Et vous, vous donnez facilement votre adresse e-mail ?

Le respect de la vie privée nous préoccupe tous. Personne ne souhaite être harcelé par les marchands du temple. Personne ne désire que sa boîte de réception déborde de messages non souhaités. Nombreux sont donc les utilisateurs à utiliser une adresse e-mail distincte pour les courriers potentiellement indésirables, voire une adresse jetable de type Mailinator, ou encore une adresse impossible à tracer.

Et vous, donnez-vous facilement votre adresse e-mail ? Faites le test !

J’accepte de donner mon adresse e-mail…

Pour lire un e-book qui me paraît intéressant

41% de nos suiveurs sur les médias sociaux dévoilent leur adresse e-mail pour pouvoir lire un e-book, 59% refusent.

Pour recevoir les résultats d’un test individuel

25% de nos suiveurs sur les médias sociaux dévoilent leur adresse e-mail pour consulter les résultats d’un test qui les concerne, 75% refusent.

Pour lire une newsletter intéressante (dont la fréquence est trimestrielle, pas davantage)

57% de nos suiveurs sur les médias sociaux dévoilent leur adresse e-mail pour pouvoir lire une newsletter, 43% refusent.

Pour participer à un webinar

36% de nos suiveurs sur les médias sociaux dévoilent leur adresse e-mail pour pouvoir participer à un webinar, 64% refusent.

Pour télécharger un modèle de calendrier

14% de nos suiveurs sur les médias sociaux dévoilent leur adresse e-mail pour pouvoir télécharger un calendrier, 86% refusent.

Si vous avez répondu ‘Non’ aux questions ci-dessus, est-ce (1) parce que vous n’êtes pas intéressé par les contenus que vous propose cette entreprise ? Ou (2) parce que vous ne souhaitez pas être submergé de spams par la suite ?

Bien sûr, la raison (2) est décisive pour la majorité des visiteurs. Voilà précisément l’erreur que commettent les modèles classiques de content marketing. C’est le moment de faire autrement !

L’inscription, ça ne marche pas pour les petits volumes

Revenons au content marketing et au lead generation. Vous avez publié un irresistible lead magnet, mais le nombre de conversions sur votre page d’accueil reste faible. Cette lacune vous est-elle spécifique, ou toutes les entreprises ont-elles le même problème ?

  • En moyenne, 4,02% seulement des visiteurs consentent à donner leur adresse e-mail.
  • Le top 25% des pages d’accueil obtient 5,31% de conversion.
  • Et le top 10% atteint à peine 11,45% de conversion.

Autrement dit, même si vous avez conçu la meilleure page d’accueil du monde, vous perdez au moins 90% de vos visiteurs.

90% de déchet ?
Quel gâchis !

Un gâchis d’autant plus déplorable que, comme vous l’avez découvert ci-dessus, la majorité de ces visiteurs SONT intéressés par vos contenus. Le problème, c’est qu’ils ne veulent pas qu’on les dérange par la suite. D’autre part, quelle est la qualité des adresses e-mail que vous recevez ? S’agit-il réellement des meilleurs leads ?

Ici, tout est question de volume. Quelle est la taille de votre marché ? Le modèle classique d’inscription fonctionne peut-être parfaitement aux États-Unis, avec un marché de 330 millions de personnes. En Belgique, les volumes sont beaucoup plus modestes. Et si, en plus, vous ne touchez que 4% de votre groupe cible, pouvez-vous raisonnablement être satisfait ?

Small fish on a plate

Mais alors, comment faire ?

D’accord, vous êtes convaincu. Vous décidez de proposer votre contenu en accès libre, sans récolter les adresses e-mail des visiteurs. Mais alors, comment amener ces visiteurs à aller plus loin ?

Retargeting

En marge des e-mails, il existe aujourd'hui de nombreuses autres manières de toucher vos leads. Via les social pixels et les sitetags, vous pouvez enregistrer les visites sur votre page de contenu. Lors d’une consultation par ces visiteurs, vous affichez une annonce pour un contenu connexe ou un approfondissement.

Ça coûte de l’argent ? Oui, malheureusement. Mais la proportion de personnes que vous touchez est largement supérieure à 2% de votre groupe cible.

Formules mixtes

Comprenez-nous bien, les adresses e-mail restent intéressantes à récolter. Mais il existe d’innombrables formules qui conjuguent des contenus libres d’accès à des contenus avec inscription préalable.

  • Vous proposez l’inscription à la fin de votre contenu, après avoir appâté le chaland.
  • Vous demandez des données après la consultation, pour donner accès à des contenus plus détaillés.
  • À divers endroits de votre contenu, vous proposez des compléments en échange d’une adresse e-mail.
Small fish on a fishing rod

Comment savoir si votre contenu ‘marche’ ?

Sans formulaire d’inscription, quels résultats concrets pourrez-vous présenter à votre boss ? Chez JaJa, nous avons conçu un nouvel outil de mesure de l’efficacité de vos deep contents : le Cost Per Attention Minute. Cet outil mesure le nombre d’individus de votre groupe cible que vous touchez, ainsi que le temps d’attention qu’ils vous consacrent. JaJa suit attentivement votre CPA, afin d’optimiser vos contenus et votre budget.

Comme vous le constatez, il existe d’autres manières d’évaluer vos deep contents, outre le nombre de leads générés.

La question est simple : quelle option choisissez-vous ?

Vous aussi, vous aimeriez avoir de bons deep contents pour séduire vos leads ?
Ainsi qu’un plan de retargeting efficace ? Contactez-nous !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Abonnez-vous à nos deep contents.
Et donnez-nous donc… votre adresse e-mail. 😉

Ou pas. À vous de choisir.