Innovation et deep content

    Quid de la BBC ? Et la VRT ?

S’il est bien un acteur du paysage médiatique qui a pour vocation de produire du deep content pour le grand public, c’est la télévision de service public. Comment un acteur de référence tel que la BBC innove-t-il ? Et la VRT ?

Au sein de la BBC, plus de 200 personnes travaillent sur les contenus de l’avenir. Leur démarche est organisée en un ‘cycle de l’innovation’ parfaitement orchestré. Le cœur de l’innovation se situe dans le département R&D, où germent les idées visionnaires, mais pas encore leur mise en œuvre expérimentale. La phase intermédiaire se déroule au sein de BBC Taster, un département qui présente de multiples prototypes de concepts à un public choisi, dans le but de les optimiser. Enfin, l’étape ultime de l’innovation est pilotée par BBC Ideas, qui publie un éventail complet de nouveaux formats, afin de déterminer s’ils ont le potentiel d’instaurer une nouvelle relation online avec le grand public.

BBC Ideas

BBC Ideas produit des centaines de ‘Short films for curious minds’: des capsules vidéo de trois ou quatre minutes, très bien réalisées et recourant souvent au motion design, qui font généralement appel à des experts ou à des personnalités, consacrés à des thèmes à haute pertinence sociétale. En d’autres termes, la BBC répond clairement, avec ses Ideas, à la transition de ‘la télé sur le petit écran’ vers ‘la télé via internet’. Et elle le fait remarquablement. 


Le meilleur exemple ? Dans une des vidéos de la playlist ‘The funny thing about…’, la comédienne Deborah Frances-White vous conte une expérience éducative à la fois hilarante, douloureuse et interpellante : The funny thing about... feminism
.

Une vidéo émouvante aborde un sujet que l’on préfère généralement éviter : la mort. Ce fut la vidéo de BBC Ideas la plus consultée en 2018: Dying is not as bad as you think.


Plus d’infos sur la page d’accueil de BBC Ideas
.

BBC Taster

BBC Taster est la ‘BBC’s home of new ideas’. Ce site propose des formats expérimentaux de deep content, en invitant le public à les tester pendant plusieurs mois, à les partager et à leur attribuer un score. Ces formats sont souvent intéressants, sans être décoiffants pour autant. Rien d’étonnant à cela, car il s’agit d’expériences dont certaines composantes pourraient receler un intérêt commercial pour l’avenir. 

Bluffant mais cher : un documentaire interactif sur la base de scènes à 360°. Le personnage principal de ce documentaire est un bâtiment. Un édifice qui aurait dû devenir la perle du Venezuela. Le centre commercial Hélicoide – c’est son nom – a été construit dans les années 50. Faute d’une fréquentation suffisante, il s’est délabré au fil des ans, jusqu’au jour où il a été investi par les services secrets vénézuéliens, qui l’ont transformé en une horrible prison politique. Dans ‘El Helicoid’, la BBC lui consacre un documentaire visuel interactif en sept scènes. Après une intro textuelle, le visiteur passe en mode vision à 360°, par exemple dans une cellule de prison. Dans chacun de ces espaces, vous pouvez cliquer, swiper ou utiliser votre smartphone-gyroscope pour ouvrir des contenus additionnels ou manipuler des objets (ouvrir la fenêtre de la cellule, par exemple). Ce format est donc une combinaison de long read, de récit à cliquer et de documentaire. Un concept remarquablement réalisé, mais très onéreux. À découvrir ici : El Helicoide.

Comment renforcer l’impact des podcasts ? Dans ce podcast de Taster consacré à l’importance de la statistique dans la vie quotidienne, les scientifiques complètent le podcast audio classique par une page internet qui permet à l’internaute d’approfondir les différents sujets évoqués, ainsi que de prendre les commandes du récit. Contrôle : vous faites défiler le texte et vous n’écoutez que les passages qui vous intéressent. Approfondissement : dans chaque rubrique/paragraphe, vous pouvez cliquer sur des hyperliens qui vous donnent accès aux documents de référence utilisés par les auteurs. À voir/écouter ici : Even-More-Less

Idée folle : et si on créait un puissant récit spatialisé en connectant plusieurs PC, smartphones et tablettes ? Ce Taster est un audiodrame qui illustre à quel point l’impact d’un narratif est décuplé lorsque les auditeurs l’écoutent en synchronisant plusieurs appareils. Bien sûr, il est possible d’écouter ce Taster ‘normalement’, mais il ne prend sa véritable dimension qu’en multisource. L’effet surround s’en trouve multiplié, tandis que vous avez accès à divers contenus cachés. Découvrez The Vostok-K Incident.

Amusant : comment s’entendre sur le programme télé sans en faire un drame ? La BBC a remarqué, suite à une étude en bonne et due forme, que ses téléspectateurs n’aiment pas choisir leur programme télé de la soirée. Elle s’est donc mis en quête d’une manière plus ludique de faire ce choix, via une série de petits jeux : les Tellybox.
  • 5-2-1. Dans le premier Tellybox, vous choisissez une émission télé avec votre conjoint. Le premier choisit 5 émissions, le second en sélectionne 2 et le premier opère le choix final. Telly box 5-2-1
  • Random TV. Pour choisir votre programme télé via une Roue de la Fortune, utilisez le Tellybox: Random TV 
  • Something Something. Pour faire votre choix via une commande vocale, optez pour Tellybox: Something Something
  • BBC Three Clock. Pour indiquer le temps d’écoute dont vous disposez et laisser la Tellybox vous proposer un programme en conséquence, Tellybox: BBC Three Clock

Tous les Tasters peuvent être consultés sur la page d’accueil de BBC Taster. N’oubliez pas de consulter les Inside Stories en marge de chaque Taster. Instructif. 

BBC Research & Development

BBC Research & Development est le département le plus innovant du service public britannique. C’est lui qui expérimente de multiples concepts, souvent très éloignés d’une commercialisation, mais qui donnent un avant-goût de ce que l’avenir nous réserve. 

En termes de deep content et de storytelling, nous sommes surtout impressionnés par leurs idées sur les Object Based Media. Selon les chercheurs de R&D, nous consommerons surtout les contenus, à l’avenir, via la technologie internet. Ce postulat les amène à concevoir un système dans lequel toutes les vidéos, audios et données sont considérées comme des objets qui, lors de la création d’un ensemble de contenus, peuvent être sélectionnés et fusionnés en souplesse. Ces Object Based Media sont :
  • Personnalisés. Les systèmes connaissent et comprennent les attentes de chaque utilisateur, et adaptent les contenus en conséquence. 
  • Adaptatifs. Ils identifient la plateforme utilisée et veillent à offrir à l’utilisateur une ‘expérience’ optimale, quel que soit le fabricant de l’appareil.
  • Dynamiques et responsive. Ils modulent le contenu en fonction des attentes et du profil de l’utilisateur : durée d’écoute, degré d’attention, localisation, préférences, mode de vie, âge…
  • Interactifs. L’utilisateur peut lui aussi sélectionner des contenus spécifiques, dans le but de les approfondir, voire de créer et de télédéposer des contenus complémentaires. 
  • Immersifs. Les contenus sont proposés dans des environnements qui plongent le visiteur dans le narratif, comme la réalité virtuelle ou la vidéo à 360°.
En storytelling, l’impact interactif est révolutionnaire. Jusqu’à présent, l’interaction résultait essentiellement des choix posés par les utilisateurs : ils cliquent ici ou là, et choisissent ainsi une certaine branche dans l’arborescence du récit interactif. Grâce aux object based media, une interaction d’un autre type se met en place, à l’insu de l’utilisateur, sur la base d’une adaptation 100% automatique du récit au profil ou au comportement de l’utilisateur. On ‘porte’ le récit jusqu’au domicile de l’utilisateur, on en ajuste la longueur selon qu’il a plus ou moins de temps, on lui en livre une version ‘horreur’ ou ‘romantique’ (toujours en fonction de son profil), on l’encourage à approfondir certains pans de l’histoire, etc. 
  • CAKE. Une première application, encore très simple : Cook-Along Kitchen Experience (CAKE, 2017). Ici, le programme vous aide à réaliser une recette pas à pas (‘Avez-vous déjà préparé ce type de plat ?’, ‘Oui, souvent’ ou ‘Non, pas vraiment’…)
  • Vidéo personnalisée. Ce projet est intitulé Visual Perceptive Media, une vidéo personnalisée qui s’inspire de votre personnalité et de vos préférences. Consultez l’article ici.
Cool ? Certainement. Inquiétant ? Sans doute…

Et la VRT ?

Pas très sympa (de notre part) de comparer un géant de l’innovation tel que la BBC à notre modeste radio-télévision de service public. La VRT travaille néanmoins sur plusieurs projets très intéressants :

  • Le site faîtier VRT Innovatie présente les projets innovants menés par le service public. Dans la majorité des cas, ces projets sont réalisés en collaboration avec d’autres institutions.
  • Pour les jeunes mediamakers : Open VRT, une plateforme à laquelle peut adhérer tout jeune mediamaker (jusqu’à 30 ans). La VRT les invite à des ateliers et les implique dans des projets.
  • Pour les start-ups et les PMEVRT Sandbox, ce ‘bac à sable’ soutient tous les ans 12 projet de start-ups et PME désireuses de tester de nouveaux concepts et idées. 
  • Une équipe interne de 15 créatifs compose le VRT Creative Lab. Cette équipe conçoit des projets créatifs, tels qu’une carte interactive de MNM lors des élections communales de 2018, un Facebook Live pour Studio Brussel ou des capsules vidéo avec motion design. Le Lab possède aussi un blog sur Medium.
  • Et l’utilisateur lambda ? Il peut tester les nouveaux concepts de la VRT en s’inscrivant à VRT Testpiloot.
Intéressé ? Vous aimeriez découvrir les nouveaux horizons que le deep content ouvre à votre entreprise ou organisation ? Contactez-nous à coordination@jaja.be ou au +32 9 267 64 60
LISEZ AUSSI:

JAJA INSIGHTS

Soyez le premier à découvrir nos nouveaux Insights.

Stay tuned

Suivez-nous, pour être le premier informé!