Du print au web

En print, tous les moyens sont bons pour séduire et divertir le lecteur. En version web, vos contenus doivent se limiter à leur substantifique moelle. Voici notre petite recette pour faire réduire vos sauces, tout en conservant leur saveur.

Même contenu, autres touchpoints

Les textes online ont besoin de structure et de clarté. Ils doivent être ciblés et en venir rapidement au fait. Lors de la conversion vers leur version online, vos articles doivent être impitoyablement 'déshabillés' et dépourvus de leurs artifices, intros et digressions. Pour un de nos clients actif dans le secteur financier, nous retravaillons la majorité des articles print afin de les publier sur son site internet. Après tout, pourquoi ne pas accommoder à plusieurs sauces un article que vous avez déjà 'payé'? Voici notre recette. 

Des titres éloquents

En print, un titre peut titiller le lecteur et susciter des questions. Sur le web, il se doit de refléter fidèlement le contenu de l'article. Adieu les facéties, jeux de mots et expressions (trop) imagées.

Un exemple…
print 
‘Les paroles s’envolent, les écrits restent. Check-list des 7 erreurs les plus fréquentes dans un testament olographe’ 

online
 
‘Le testament olographe: les 7 erreurs les plus fréquentes'

Des intros structurées

En print, une intro doit attirer le chaland et l'inciter à poursuivre sa lecture. Dans les articles online, cette intro classique est remplacée par 'En résumé', une liste à puces qui synthétise les points principaux de l'article. 

Un exemple…
print
‘Jeter des coupures de 500 euros par la fenêtre. Confier votre carte de banque à un parfait inconnu. Bétonner votre coffre sous votre boîte à lettres. Voilà trois comportements que vous avez peu de chances d'adopter. Par contre, le risque de se faire berner via internet est beaucoup plus grand.'

online
'En résumé
• De nombreux Belges sont victimes de fraudes via internet.
• Les hackers rivalisent d'inventivité pour détourner vos informations financières.
• Ci-dessous, découvrez comment vous prémunir contre ces pratiques (phishing).'

Une structure claire

Sur internet, optez pour une structure claire et épurée, avec intertitres utilitaires. Numérotez éventuellement vos arguments, pour encore davantage de clarté. 

Un exemple ...
online:  
Les robots sont l'avenir de l'homme
1. Pourquoi la robotique peut-elle être un thème d'investissement intéressant?
2. Des robots pour quelles applications? 
3. Miser aujourd’hui sur la robotique : une bonne idée?

Des formats simples

Sur l'écran d'un smartphone, il n'y a pas de place pour les encadrés ou autres fioritures. S'ils peuvent représenter une valeur ajoutée en print, ils doivent être adaptés pour 'passer' sur le web. Comment? En les synthétisant en une seule ligne de texte. Ou en les convertissant en article à part entière.

Dans le vif du sujet

Aborder d'emblée le cœur du message. Voilà qui est impératif tant en print que pour le web, avec encore davantage d'acuité pour cette dernière version. Des études révèlent que, sur internet, le premier paragraphe est lu par 81% des personnes qui consultent la page, le second par 71%, le troisième par 63%, etc. Venez-en donc au fait. Tout de suite. 

La SEO, ça s'impose

Si vous respectez les règles d'or ci-dessus – clarté de la structure, dans le vif du sujet, avec intertitres – votre scoring SEO (moteurs de recherche) sera déjà honorable. N'hésitez pas à définir – par exemple au moyen de Google Trends – le thème de recherche primaire sur lequel est articulé votre article. Autrement dit, quel mot introduit-on dans un moteur de recherche lorsqu'on recherche des informations sur le sujet de votre article?

Exemple: dans la version web d'un article, nous avons remplacé le terme officiel 'seconde résidence' par 'résidence secondaire', qui fait davantage l'objet de recherches via internet. Cette précaution reste importante, malgré la capacité de Google de rechercher également les synonymes du mot introduit. Conseil: insérez le terme le plus recherché dans votre title tag et en H1, avant d'utiliser des synonymes dans les intertitres (H2). 
LISEZ AUSSI.
Notre savoir-faire
tous les 3 mois dans votre mailbox?